Amu Sönèya

Chaque personne vient au monde sans connaître le pourquoi du comment et le quitte pareillement. Certains ont cependant plus de chance que d’autres durant leur séjour sur terre. C’est pas facile quand la famine avale femmes, hommes et enfants cul-sec. C’est pas facile quand il faut ranger ses souvenirs dans une boîte d’allumettes, et plier sa maison en quatre pour la faire tenir dans ses pensées. C’est pas facile de quitter sa terre natale, sa langue, sa famille, ses amis… C’est pas facile de tout faire contenir dans un battement de cœur.

Bernard Bretonnière

Bernard Bretonnière

C’est pas facile de présenter Bernard Bretonnière. On peut dire cependant que la précision du mot en fait un poète de haute technologie langagière. Il écrit également pour le théâtre ainsi que des critiques et chroniques de livres. On le connaît dresseur de listes, ce pourquoi François Bon le définit en « poète-énumérateur » et même, nous pouvons ajouter, selon Antoine Emaz, qu’il « énumère contre l’oubli » rangeant le monde à sa fantaisie sur les étagères du présent des saisons du subjonctif ou dans les placards de l’espoir à double fond car depuis 2016, Bernard Bretonnière est engagé, à titre personnel, et en lien avec diverses structures, dans l’accueil et l’accompagnement de « migrants » qu’il préfère nommer « réfugiés », ou « demandeurs d’asile », selon les circonstances. Il a publié de nombreux livres chez divers éditeurs dont tout récemment Amu sönèya dans la Collection Petit VA!

Photo Michel Durigneux

Date : Février 2021
Prix : 5 €
ISBN : 979-10-93367-35-4

Format : 10,5 x 15 cm
30 pages / reliure spirales
Imprimé sur papier bristol

• • • • •